2023 : les tendances du début d'année

Partager sur :
2023 : les tendances du d\u00e9but d'ann\u00e9e

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’année 2021 et le début d’année 2022 ont été exceptionnels, mais depuis le deuxième semestre 2022 et en ce début d’année, nous observons un retournement du marché. Prix en baisse, ralentissement des ventes, hausse des taux d’intérêt, BENIGUET IMMOBILIER revient avec vous sur les tendances du marché :

 

2022, une année de hausse de prix ?

 

A première vue, les prix ont continué d’augmenter entre 2021 et 2022, atteignant 7% d’augmentation pour les maisons et 4% pour les appartements. Mais en y regardant de plus près, on constate que cette augmentation concerne essentiellement le premier semestre. Le deuxième semestre quant à lui, a été marqué par une stagnation voire une baisse des transactions suivant les secteurs malgré une demande toujours aussi importante.

 

L’achat de pavillon au ralentit

 

Après une période Covid où les pavillons étaient beaucoup plus recherchés, une baisse de la demande au niveau nationale a été constatée. Il ne s’agit pas réellement d’une baisse importante, mais d’un simple retour à la normale.

 

L’augmentation des taux d’intérêt

 

La raison principale du ralentissement des transactions immobilières est l’augmentation des taux d’intérêt. Le taux d’intérêt a plus que doublé passant de 1% fin 2021 à 2,5% fin 2022 (pour des prêts sur 20 ans), provoquant des annulations de transactions, faute de financement, et des budgets fortement réduits. Les taux devraient continuer d’augmenter, pour fleurter avec les 3%, ce qui signifie une perte de pouvoir d’achat pour les acquéreurs. Sans oublier l’inflation qui peut pousser à reporter ou modifier son projet immobilier.

 

Et au niveau de la Bretagne ?

 

De fortes disparités sont observées : des ventes en baisse dans le Morbihan et l’Ille-et-Vilaine alors que le Finistère continue de multiplier les ventes. Son atout ? le littoral qui continue d’attirer de nombreux acquéreurs ! Même si les demandes sont moins nombreuses, les acquéreurs voulant quitter les grandes métropoles sont toujours là, ainsi que les plus de 50 ans, à la recherche d’un bien en résidence secondaire pour quelques années avant de s’y installer définitivement. Cela explique que, dans le Finistère, pour le moment, le prix des biens n'a que très peu évolué.

 

 

Vous souhaitez investir ? c’est peut-être le bon moment pour vous ! Alors n’hésitez plus, consulter nos biens à la vente ici ou prenez contact avec notre équipe !